Comment fonctionne un four électrique ?

Depuis la découverte du feu et des premiers fours, le plus répandu dans nos cuisines est certainement le four électrique. Utilisant l’électricité, les éléments chauffants du four deviennent incandescents, transmettant la chaleur et cuisant tout ce que nous mettons dans le four. Voici comment fonctionne cet appareil.

Comment est fabriqué un four électrique ?

Lorsque nous tournons les manettes du four pour l’allumer et réglons la température à laquelle nous voulons cuisiner, la première chose qui se passe est que l’électricité alimente les éléments chauffants du four, placés à des points stratégiques. Dans la partie supérieure de la cavité, dans la vue, on trouve la grille, tandis que dans celle du bas, bien cachée sous le fond, il y a la semelle.  Si le four est ventilé, un anneau de résistance entoure le ventilateur, de manière à faire circuler l’air chaud. Cliquez ici pour en savoir davantage.

A lire en complément : Quelle épaisseur faut-il pour une plancha brasero ?

Les éléments chauffants sont des résistances, une version macroscopique de celles que l’on trouve à l’intérieur des ampoules.  Les résistances exploitent l’effet Joule, un phénomène physique qui leur permet de transformer l’électricité en chaleur.  Selon les résistances qui s’allument, nous aurons les différentes fonctions du four, qui peuvent être sélectionnées avec l’autre bouton sur le panneau avant. Pour la cuisson statique, le gril et la sole chaufferont, mais si nous choisissons la cuisson assistée par ventilateur à la place, seuls l’anneau et le ventilateur démarreront.

Comment fonctionne un four électrique ?

La cuisson s’effectue grâce à la chaleur qui passe des éléments chauffants aux aliments et il faut savoir que le four le fait de trois manières ! La première est due aux radiations : malgré son nom, ce n’est pas dangereux, mais c’est le mode de cuisson principal au four.  Les résistances commencent à dégager de la chaleur sous forme d’ondes électromagnétiques qui se propagent jusqu’à ce qu’elles rencontrent un obstacle, en l’occurrence le gâteau, qui les absorbe. En même temps, les éléments chauffants chauffent l’air à l’intérieur du four. Plus l’air devient chaud, plus il s’éclaircit et tend à monter, prenant la place de l’air plus froid qui est poussé vers le bas.  Un mouvement circulaire se crée alors, dans lequel l’air chaud enveloppe en permanence le gâteau : touchant la surface la plus froide, il transfère la chaleur par convection.

Sujet a lire : Quelle épaisseur faut-il pour une plancha brasero ?

Enfin, il faut aussi reconnaître la casserole sur laquelle on place les aliments.  Le métal dont il est fait est un excellent conducteur de chaleur et comme il chauffe plus vite que le gâteau, il est capable de lui transférer de la chaleur par conduction – car la chaleur passe toujours d’un corps plus chaud à un corps plus froid.  Au niveau microscopique, c’est une fête, parce que la chaleur « excite » les molécules dans la casserole.  La chaleur est une véritable énergie, donc les molécules se mettent à vibrer et à bouger : celles qui sont proches du gâteau parviennent à le frapper et lui transfèrent de la chaleur.